Que faire en cas de violences conjugales ?


Ces conseils sont précieux pour les femmes victimes de violences conjugales. Si c’est votre cas, lisez-les attentivement. Ils sont aussi précieux pour vous qui êtes témoin de violences, qui connaissez une femme qui a besoin d’aide.

Briser le silence

Dans une situation de danger, la victime a le droit de partir et de se réfugier dans l’endroit de son choix avec ses enfants. Elle peut, si elle le souhaite, signaler son départ au service de gendarmerie ou de police.

Qu’elle vive ou non avec le partenaire violent, il est essentiel pour elle-même et pour ses enfants, que des mesures de protection soient pensées en amont des situations de crise. Il faut bien comprendre qu’un départ en urgence, peut être provisoire mais aussi définitif.

Préparer un départ

Quand cela est possible, avant de partir, certains documents ou copies peuvent être déposés en lieu sûr : les papiers officiels, les documents importants, les éléments de preuve (certificats médicaux, témoignages, photos, récepissé de dépôt de plainte, etc…).

Imaginer un scénario de protection

Si un épisode violent se prépare, comment se protéger, à qui faire appel, où se réfugier ? Pour faire face à une situation de danger, il est important de s’y préparer :

  • mémoriser le 3919, le 17, autre soutien
  • identifier les lieux ou personnes qui peuvent venir en aide en cas d’urgence
  • convenir d’un code d’alerte avec un proche qui pourra avertir les services de police
  • informer les enfants sur la conduite à tenir
  • préparer un sac de départ avec les documents importants, de l’argent, du linge, double des clés, et le mettre en lieu sûr.

Rassembler des témoignages

Les témoignages sont très importants, ils permettent de corroborer les déclarations des victimes
Penser aussi a faire constater les violences par un médecin qui établira un certificat médical : c’est un élément de preuve.